Auxiliaire de vie

 

Descriptif

J’interviens au domicile de personnes malades, handicapées ou fragilisées pour les aider à accomplir les actes de la vie courante : toilette, repas, lever et coucher, entretien du logement, courses, sorties, démarches administratives… Je stimule la personne pour lui assurer une vie sociale.

Je veille à la sécurité de la personne aidée et préviens toute maltraitance.

Ce que l’employeur attend de moi

  • Je suis très disponible et mobile,
  • Je fais preuve d’une hygiène rigoureuse et j’ai le goût de l’ordre,
  • J’applique les règles de sécurité domestique,
  • J’ai un bon relationnel, je fais preuve de tact et de discrétion,
  • Je fais preuve d’initiative et d’adaptation.

 

Les conditions de travail

Travail physique 
Respect des règles d’hygiène agroalimentaire ou sanitaire 
Respect des règles de sécurité et de prévention 
Esprit d’équipe 
Esprit d’initiative, autonomie 
Esprit commercial et sens du contact 
Horaires décalés et/ou travail le week-end 

 

Bon à savoir

  • En fonction du degré de dépendance de la personne, je peux l’aider à bouger ou se déplacer.
  • Les horaires sont souvent irréguliers : très tôt le matin, tard le soir, week-end et jours fériés. L’activité à temps partiel est privilégiée.
  • En totale autonomie, je peux intervenir auprès de différentes personnes au cours d’une même journée et être en lien avec les familles et autres professionnels.
  • Je peux postuler auprès des municipalités (CCAS), associations ou entreprises d’aide à la personne, auprès de particuliers.
  • Je peux également exercer ce métier dans des établissements tels que maisons de retraite ou foyers d’hébergement.
  • Le permis B et le véhicule sont fortement conseillés.

 

Saisonnalité de l’emploi

Cet emploi est proposé toute l’année, mais un volume d’offres d’emploi plus important est observé de façon récurrente, pour des remplacements, en période estivale.

 

Accès à l’emploi

  • Métier accessible avec ou sans expérience. Le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) est requise.
  • La formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) peut être demandée.
  • Je peux accéder au métier avec un BEPA services spécialité services aux personnes, CAP assistant technique en milieux familial et collectif, CAP petite enfance, CAP services en milieu rural. Les diplômes de référence : Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale DEAVS (ouvert à tous) ; Mention Complémentaire aide à domicile (accessible après un CAP).

 

Evolution professionnelle

  • Après la saison, je peux travailler dans les structures médico-sociales : maisons de retraite, foyers d’hébergement, résidences de personnes âgées, maisons de repos et de soins.
  • Je peux me professionnaliser sur les secteurs de l’assistance (technicien d’intervention sociale et familiale, aide-soignant, aide médico-psychologique ou assistant de soins en gérontologie), de l’hôtellerie (agent polyvalent d’hôtellerie, employé d’étage), de l’hydrothérapie (agent de cure thermale),…
  • Je peux m’orienter vers différents secteurs : l’assistance auprès d’enfants (assistant maternel ou aide maternel d’école), les services domestiques (employé de maison, de ménage) et les services hospitaliers (agent des services hospitaliers).

 

Je peux justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans minimum, exercée en continu ou en discontinu, en France ou à l’étranger ? Avec la VAE, je peux obtenir un diplôme, titre ou CQP en lien avec mon expérience professionnelle.

Mis à jour le Jeudi, 31. Mars 2016 - 16:21